L’Inventaire des voies de communication historiques de la Suisse (IVS)

Inventaire fédéral

L’histoire de l’IVS débute en 1984 lorsque l’Office fédéral de la forêt et de la protection du paysage (aujourd’hui : Office fédéral de l’environnement) mandate l’Université de Berne et ViaStoria pour la conception d’un inventaire national. Le projet a pour but d’assister la prise de décision cantonale et fédérale pour la conservation des chemins historiques. C’est en 2003, après 20 ans de travail, que ViaStoria présente l’Inventaire fédéral des voies historiques de la Suisse : IVS. En 2010, le Conseil fédéral adopte l’Ordonnance concernant l’inventaire des voies historiques de la Suisse (OIVS) et fixe l’IVS en tant qu’inventaire fédéral d’importance nationale selon l’art. 5 de la Loi fédérale sur la protection de la nature et du paysage (LPN). L’inventaire, sous sa forme électronique, est accessible gratuitement par les autorités et le public.

 

Méthodologie

 

L’inventaire a été conçu en deux phases de travail parallèle : la recherche historique et la cartographie du territoire. Le travail historique a permis d’apporter les connaissances relatives à l’importance, l’ancienneté et la fonction des chemins historiques. Pour ce faire, 3 types de sources principales furent prises en considération : les sources écrites, les cartes et plans historiques et les sources iconographiques. En parallèle, la cartographie systématique a permis de dresser l’état actuel des chemins historiques, en particulier leur forme traditionnelle encore visible. Tous les chemins sont analysés selon leur surface, les éléments qui les délimitent et les éventuels ouvrages d’art présents. De plus, les éléments du paysage routier sont aussi répertoriés. On appelle « élément du paysage routier » les infrastructures qui ont un lien direct ou indirect avec l’objet IVS. L’appellation « ouvrage d’art » quant à elle regroupe en particulier les ponts, tunnels et galeries. Ces objets profitent fréquemment d’un statut de protection supplémentaire au niveau communal, cantonal ou national, en plus de l’IVS.

Les éléments du paysage routier sont des témoins importants de l’histoire du transport, non seulement car leur emplacement livre des indices sur le tracé et la signification du chemin, mais aussi car ils possèdent leur propre histoire. Il n’est pas rare que se rajoutent aux faits historiques des mythes et légendes autour d’anciens postes de douane, relais (soustes), bornes ou autres léproseries.

Un travail de coopération interdisciplinaire a été nécessaire pour la conception de l’inventaire. Les domaines d’études concernés englobent entre autres l’archéologie, la conservation des monuments, l’histoire de l’art, l’arpentage, l’aménagement du territoire, la sylviculture et l’agriculture.

Bâtiments et ouvrages d’art

Bornes et éléments bordiers

Formes de chemin

Revêtements

Règles de citation

 

Un accord de 2003 entre l’OFROU, l’Université de Berne et ViaStoria fixe les règles de citation de l’IVS comme suit :

 

Pour des textes, dissertations et articles :

‘’Les bases de l’Inventaire des voies historiques de la Suisse (IVS) ont été réalisées de 1983 à 2003 sur mandat de la Confédération par ViaStoria à l’Institut de géographie et à l’Institut d’histoire de l’Université de Berne.’’

 

Pour de petits extraits ou des descriptions de tronçons individuels :

‘’ViaStoria/Université de Berne’’

 

Conseil

Service de la Confédération

 

Le service compétent officiel au niveau national pour l’IVS est la section mobilité douce de l’Office fédéral des routes (OFROU). L’OFROU est responsable pour l’attribution des contributions fédérales (aides financières) ainsi que pour l’exécution des objets d’importance nationale.

Services cantonaux

 

Tous les cantons ont un service IVS responsable des chemins historiques. Ce service constitue le point de contact des chefs de projets pour la recherche d’aides financières. Le service IVS est aussi chargé de l’exécution des objets d’importance locale et régionale.

Spécialistes IVS

 

Les autorités compétentes font généralement appel à des experts externes spécialisés dans le domaine des voies de communication historiques. Leurs tâches consistent à assister et conseiller les autorités dans la planification, le financement et la remise en état des projets IVS.

Les experts suivants sont à disposition en tant que personne de contact :

Cantons d’Argovie, Grisons, Lucerne, Uri et Haut-Valais

Cornel Doswald
Fachexperte für historische Verkehrswege
Antonigasse 14
5620 Bremgarten

076 512 51 04

Profil Linkedin

Publications

Assistance technique à la mise en œuvre «Préservation des voies de communication historiques»

 

L’aide à la mise en œuvre constitue une base de communication entre les professionnels de la construction, les gardiens de monuments, les autorités et les personnes intéressées sur les voies de communication historiques et la terminologie à utiliser. Elle apporte une connaissance pratique des moyens de subsistance et de conservation.

Cahiers cantonaux IVS

 

Chaque canton dispose d’un cahier cantonal IVS. Ce cahier résume de manière aisément compréhensible les résultats du travail d’inventaire dans chaque canton. L’accent est mis sur un aperçu général ainsi que sur les particularités cantonales et les objets saillants de l’histoire des transports.

Les cahiers donnent également un aperçu de la genèse du SIG, de la méthodologie IVS, de l’utilité et des possibilités d’utilisation de l’inventaire fédéral. Cette publication s’adresse à la fois à des spécialistes et à un public plus large, elle est particulièrement adaptée aux écoles.

Tous les fascicules sont disponibles en téléchargement gratuit ou peuvent être obtenus en version imprimée auprès de l’OFROU :

Les Chemins et l’Histoire

 

La revue « Les chemins et l’Histoire » est éditée deux fois par an et peut être obtenue soit par numéro, soit par abonnement.

L’abonnement à l’Association de soutien Viastoria comprend l’abonnement à la revue « Les Chemins et l’Histoire »

Abonnement annuel : CHF 30.- / EUR 30.- (frais d’envoi inclus)

Prix par numéro CHF 18.- / EUR 15.- (plus frais d’envoi)